Équipe de recherche en vaccination

 

Membres

L'équipe de recherche en vaccination comprend les chercheurs, les professionels de recherche et les étudiants qui travaillent avec eux ainsi que les participants à nos études. Depuis 1995, plus de 4000 personnes provenant principalement de la région de Québec ont participé activement à l'une ou l'autre de nos études.

Chercheurs
Nicole Boulianne Inf., M.Sc
Gaston De Serres MD, PhD
Philippe DeWals MD, PhD
Marc Dionne MD, MPH
Ève Dubé PhD
Bernard Duval MD, MPH, FRCPC
Vladimir Gîlca MD, PhD
Chantal Sauvageau MD, M.Sc., FRCPC
Professionels de recherche
Diane Audet
Sophie Auger
Denise Boulanger
Marie-Claude Bourgeois
Monique Cormier
Jo-Anne Costa
Colette Couture
Geneviève Deceuninck
Lucie Deschênes
Marie-Noël Gagné
Solange Jacques
France Lavoie
Manale Ouakki
Françoise Plante
Marie-France Richard
Josiane Rivard
Martine Six
Étudiants

Il n'y a pas d'étudiants pour le moment.

Participants
Étude hépatite B long terme
Étude sur l'efficacité de deux doses de vaccin contre l'hépatite B
Études sur le vaccin contre l'herpès
Études sur le vaccin contre les infections causées par les virus du Papillome Humain (VPH) responsables du cancer du col de l'utérus
Autres études cliniques
Enquêtes variées

Chercheurs

  • Nicole Boulianne Inf., M.Sc
    Nicole Boulianne Inf., M.Sc

    Nicole Boulianne est diplômée en sciences infirmières de l'Université Laval. Elle a travaillé en santé maternelle et infantile au Québec et en Afrique pendant plusieurs années. En 1985, elle obtenait une maîtrise en épidémiologie de l'Université Laval. Depuis ce temps elle s'intéresse aux maladies infectieuses et plus particulièrement à l'immunisation et a travaillé à la Direction régionale de santé publique de la Capitale Nationale et à l'Institut National de santé publique du Québec en tant que conseillère scientifique.

    Ses principaux champs d'intérêt en recherche touchent notamment les études épidémiologiques sur les maladies évitables par la vaccination dont l'efficacité des vaccins et les études de séroprévalence, les enquêtes de couverture vaccinale et les déterminants psychosociaux de la vaccination tant auprès des infirmières que de la population. Elle a également beaucoup travaillé sur le développement des systèmes d'information permettant d'appuyer la pratique de la vaccination et la recherche dans ce domaine.

    Elle est membre active du comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) et représente le Québec sur le Réseau canadien des registres de vaccination. Elle est également professeure associée au département de médecine sociale et préventive de l'Université Laval et chercheure à l'Unité de recherche en santé publique du Centre Hospitalier Universitaire de Québec.

    retour à la liste

  • Gaston De Serres MD, PhD
    Gaston De Serres MD, PhD

    Le Dr De Serres est médecin épidémiologiste à l'Institut national de santé publique du Québec et professeur d'épidémiologie au département de médecine sociale et préventive de l'Université Laval. Il est membre du Comité d'immunisation du Québec (CIQ) et a été membre actif du Comité consultatif national en immunisation (CCNI) de 1997 à 2004. Il est membre du groupe provincial responsable de la surveillance des effets secondaires des vaccins, le groupe central ESPRI. Il travaille aussi sur le comité canadien sur le vaccin pandémique contre l'influenza, sur le comité national sur la sécurité du vaccin influenza et sur le comité de surveillance des maladies évitables par la vaccination.

    Les maladies sur lesquelles il travaille le plus sont l'influenza, la coqueluche, la rougeole, le méningocoque et les autres infections respiratoires d'origine virale. Le Dr De Serres travaille sur plusieurs études visant à évaluer l'efficacité du vaccin de l'influenza et les stratégies non pharmacologiques pour la prévention de l'influenza. Il mène aussi des études sur les effets secondaires des vaccins et les systèmes d'information pour la déclarations des effets secondaires.

    retour à la liste

  • Philippe DeWals MD, PhD
    Philippe DeWals MD, PhD

    Philippe DeWals est professeur et directeur du Département de médecine sociale et préventive de l'Université Laval, Québec, Canada. Il est né et a effectué ses études en Belgique, où il a obtenu un diplôme de docteur en médecine, ainsi qu'un doctorat en santé publique de l'Université catholique de Louvain. Sa carrière académique et professionnelle a commencé en Belgique, combinant une activité de recherche en épidémiologie à l'École de Santé publique de l'Université catholique de Louvain, et la pratique de la médecine générale. Entre 1980 et 2000, il a été consultant pour le programme EUROCAT de surveillance des malformations congénitales dans les pays de la Communauté Européenne.

    En 1990, il émigre au Canada et devient directeur du Département des Sciences de la Santé communautaire à l'Université de Sherbrooke. En 1997-98, il est professeur-invité à l'École de Santé publique de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill (USA). Son activité de recherche est centrée sur l'épidémiologie des maladies infectieuses, sur les anomalies de la reproduction, ainsi que sur l'évaluation des services de santé et des programmes de santé publique. Il est l'auteur de plus de 100 publications dans des revues avec comité de lecture et de plusieurs chapitres de livres. Actuellement, il est membre des centres de recherche de l'Hôpital universitaire Laval et de l'Hôpital universitaire de Sherbrooke. Il est médecin-conseil auprès de l'Institut national de Santé publique. Il a également été membre du Comité consultatif national sur l'immunisation, et actuellement, il est président du Comité d'Immunisation du Québec. En 1990, il a été récipiendaire du prix Jean Van Beneden (Belgique) pour l'excellence de ses travaux en santé publique.

    retour à la liste

  • Marc Dionne MD, MPH
    Marc Dionne MD, MPH

    Marc Dionne est un médecin spécialiste en santé communautaire, diplômé de l'Université Laval et détenteur d'une Maitrise en santé publique (MPH) de l'Université Johns Hopkins. Il a œuvré plusieurs années à Beauceville, d'abord comme médecin de famille et par la suite comme directeur des services professionnels du centre hospitalier et chef du département de santé communautaire. De 1987 à 1994, il a assumé les fonctions de directeur de la santé publique au ministère de la Santé et des services sociaux du Québec (MSSS). De 1994 à 1999, il a été, au sein du Centre hospitaliser universitaire de Québec et de la Régie des services de santé et des services sociaux de Québec, chef du département clinique de santé publique, coordonnateur de l'équipe régionale de maladies infectieuses et directeur par intérim de la santé publique dans la région 03. Depuis 1999, il est directeur scientifique de la direction des risques biologiques, environnementaux et occupationnels de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

    Il est chercheur clinicien au Centre hospitalier universitaire de Québec et professeur associé au département de médecine sociale et préventive de l'Université Laval. Il a été président de l'association des médecins spécialistes en santé communautaire du Québec et président de l'association des chefs de départements de santé communautaire du Québec. Il est actuellement membre du conseil d'administration d'Héma-Québec et a siégé au conseil d'administration de la CSST comme observateur du MSSS.

    Il est impliqué dans plusieurs projets au sein de l'équipe de recherche en vaccination, principalement à titre d'investigateur principal (PI) d'essais cliniques sur de nouveaux vaccins ainsi que dans la mise en place et le fonctionnement de plusieurs projets de surveillance reliés aux maladies évitables par la vaccination, les infections nosocomiales et les infections transmises sexuellement et par le sang.

    retour à la liste

  • Ève Dubé PhD
    Ève Dubé PhD

    Eve Dubé est anthropologue. Elle a fait ses études à l’Université Laval de Québec, où elle a obtenu un doctorat en anthropologie. Ses recherches doctorales ont porté sur les enjeux éthiques des interventions de santé publique, notamment autour du choc éthique pouvant résulter de la confrontation des valeurs qui justifient des interventions de santé publique avec les valeurs partagées par la majorité et/ou par certains groupes sociaux. Sa thèse s’intéressait au débat entre éthique empirique et éthique normative, entre savoirs experts et savoirs populaires, et soutenait que les interventions de santé publique se doivent d’être sensibles aux savoirs et aux valeurs de la population qu’elles visent.

    Dès la fin de ses études, elle débute sa carrière à titre de chargée de cours au département d’Anthropologie de la faculté des sciences sociales à l’Université Laval. À l’automne 2006, elle s'est jointe à l'Équipe de recherche en vaccination. Ses principaux dossiers de recherche portent sur le champ des recherches psychosociales entourant la vaccination. Elle est associée à différents projets de recherche auprès des professionnels de la santé et de la population qui portent sur les connaissances, attitudes et croyances par rapport à la vaccination. Elle s’intéresse également à la promotion de la vaccination et développe son activité de recherche dans ce champ.

    retour à la liste

  • Bernard Duval MD, MPH, FRCPC
    Bernard Duval MD, MPH, FRCPC

    Le Dr Bernard Duval nous a quittés pour un autre monde le 19 avril 2008. Il travaille désormais du niveau supérieur en continuant de guider l’équipe. Nous poursuivrons notre évolution dans la voie qu’il a tracée.

    Diplômé en médecine à l'Université Laval en 1972, le Dr Bernard Duval a travaillé en Afrique jusqu'en 1977. Il a obtenu une maîtrise en santé publique (M.P.H.) à Harvard en 1978, puis un Certificat de spécialiste en santé communautaire du Québec et du Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada en 1980. Il fut ensuite responsable de la santé publique pour le Nouveau-Québec inuit puis conseiller technique pour les Nations-Unies au Sénégal. Depuis 1986, il travaillait à Québec au contrôle et à la prévention des maladies infectieuses. Son expertise est reconnue en immunisation, particulièrement pour les vaccins contre les hépatites A et B et contre les infections causées par le virus du Papillome Humain (VPH).

    Dans les dernières années, ses principaux dossiers de recherche étaient en lien avec la documentation de l'épidémiologie et l'impact des interventions vaccinales en prévention des maladies infectieuses. Il a développé un programme de recherche sur l'implantation du vaccin contre les infections causées par le virus du papillome humain (VPH) comprenant notamment l'étude des aspects psychosociaux de l'utilisation du vaccin en synergie avec le dépistage du cancer du col.

    Vivement intéressé par la formation continue, il organisait fréquemment des colloques scientifiques et était professeur de clinique au Département de médecine sociale et préventive de l'Université Laval. Coordonnateur du Groupe scientifique en immunisation de l'Institut national de santé publique du Québec, il était aussi chercheur senior à l'Unité de recherche en santé publique du Centre hospitalier universitaire de Québec. Il était membre du comité consultatif national sur l'immunisation (CCNI) et du groupe de travail conjoint CCNI/CCI sur les vaccins contre les VPH.

    retour à la liste

  • Vladimir Gîlca MD, PhD
    Vladimir Gîlca MD, PhD

    Vladimir Gîlca détient une formation en médecine de l'Université de la Moldavie et un doctorat en épidémiologie de l'Institut Gromashevskii de l'Ukraine. Depuis 2002, il est professionnel de recherche pour l'Équipe de recherche en vaccination. Il s'intéresse surtout à l'épidémiologie et à la vaccination contre les hépatites virales et le virus du papillome humain. Il a participé à la réalisation de plusieurs études cliniques, études d'évaluation des programmes de vaccination, et enquêtes auprès des professionnels de la santé et de la population.

    retour à la liste

  • Chantal Sauvageau MD, M.Sc., FRCPC
    Chantal Sauvageau MD, M.Sc., FRCPC

    Chantal Sauvageau a complété son doctorat en médecine à l'Université Laval en 1999 et obtenu une maîtrise en santé communautaire de la même Université en 2002. Elle a ensuite complété sa spécialité en santé communautaire en 2004 à l'Université Laval. Elle a obtenu son certificat de spécialiste en santé communautaire du Collège des médecins du Québec et du Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada en 2004. Dès la fin de ses études, elle débute sa carrière à titre de médecin-conseil à la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale, où elle exerce toujours. Ayant toujours eu de l'intérêt pour la recherche, elle s'est jointe à l'équipe de recherche en vaccination au cours de l'année 2006. Ses principaux dossiers de recherche portent sur le VPH, particulièrement sur les volets psychosociaux et ceux reliés à l'implantation du vaccin en complémentarité avec le dépistage du cancer du col, la promotion de la vaccination auprès des professionnels de la santé et la problématique des retards vaccinaux.

    retour à la liste

Professionels de recherche

  • Diane Audet
    Diane Audet

    Diane Audet est diplômée de l'Université Laval en Sciences Infirmières. Elle a travaillé principalement en CLSC dans la région de la Montérégie. Suite à la réalisation d'un mandat en tant que pilote Intégration-CLSC pour son CLSC, d'autres opportunités se sont ensuite présentées, toutes reliées à des projets d'informatisation dans le réseau de la santé (Système d'information vaccination, Fichier provincial méningocoque en 2001). Depuis, elle travaille comme membre de l'équipe de recherche en vaccination en tant qu'Agente de recherche, principalement à la préparation et à la coordination du processus de collecte de données dans des études épidémiologiques et de couvertures vaccinales.

    retour à la liste

  • Sophie Auger
    Sophie Auger

    Sophie Auger est technicienne de recherche au sein de l'équipe depuis 1991. Son principal travail consiste à suivre les participants tout au long des quinze années que durera l'étude à long terme sur l'hépatite B. Depuis le tout début, elle a collaboré à monter et tenir les banques de données à jour, ce qui implique de maintenir le contact avec les participants. Elle est impliquée également dans les différents projets d'études épidémiologiques et cliniques pour les maladies évitables par la vaccination.

    retour à la liste

  • Denise Boulanger
    Denise Boulanger

    Denise Boulanger est détentrice d'un diplôme en Techniques infirmières du Cégep Sainte-Foy et d'un certificat en coordination d'études cliniques de l'Université du Québec à Montréal. Après s'être consacrée aux soins cliniques, particulièrement chez les nouveau-nés et les enfants, elle s'est investie en recherche clinique dans le domaine des maladies infectieuses, d'abord comme infirmière de recherche, puis, à partir de 1995, à titre de coordonnatrice d'études cliniques. Depuis 2001, elle œuvre au sein de l'Unité de recherche en santé publique du CHUL, où elle est responsable de mener à bien plusieurs projets sur la vaccination contre certaines ITS.

    retour à la liste

  • Marie-Claude Bourgeois
    Marie-Claude Bourgeois

    Marie-Claude Bourgeois détient un baccalauréat en soins infirmiers de l'Université Laval. Elle a oeuvré au centre hospitalier Saint-Sacrement ainsi qu'au centre hospitalier Robert-Giffard. Elle est infirmière de recherche pour l'équipe de recherche en vaccination depuis 2000. Étant mère de trois adolescentes, le contact professionnel avec la clientèle jeune adulte ciblée par les différentes études (vaccin contre l'herpès, vaccin contre le papillome humain, vaccin contre l'hépatite B) la motive fortement.

    retour à la liste

  • Monique Cormier
    Monique Cormier

    Monique Cormier a débuté sa carrière comme puéricultrice pendant 10 ans. Ensuite, elle a travaillé comme infirmière spécialisée en pédiatrie pendant 25 ans à l'hôpital Ste-Justine dont 20 ans en salle d'urgence (ce qui fait qu'elle a de la "veine" pour les prises de sang!). Retraitée pendant 4 ans, elle est retournée au travail comme infirmière de recherche dans l'unité de recherche à la direction de santé publique depuis 2001. Elle travaille dans des études de vaccination chez des participants et participantes dont l'âge varie entre 2 mois et 80 ans!

    retour à la liste

  • Jo-Anne Costa
    Jo-Anne Costa

    Jo-Anne Costa est infirmière depuis 1997. Elle a travaillé en chirurgie et neurochirurgie au centre hospitalier de l'Enfant Jésus. Son intérêt pour la prévention des maladies infectieuses et des maladies évitables par la vaccination l'a amenée depuis 2002 à travailler comme infirmière à l'Unité de recherche en santé publique. Elle a travaillé au poste de garde en maladies infectieuses, réalisé plusieurs essais cliniques sur les vaccins contre le virus du papillome humain, l'herpès, l'hépatite B, l'influenza, etc. Depuis 2005, elle coordonne des études cliniques en vaccination.

    retour à la liste

  • Colette Couture
    Colette Couture

    Colette Couture a complété un baccalauréat en soins infirmiers à l'université de Montréal en 1981. Elle a cumulé plus de 30 années d'expérience comme infirmière en pédiatrie dans les centres hospitaliers, infirmière clinicienne dans les postes isolés du Grand Nord, et responsable en maladies infectieuses en CLSC. Elle est impliquée dans le programme d'immunisation de la Direction de la santé publique et agit à titre de coordonnatrice de recherche sur la vaccination, à l'Unité de recherche en santé publique depuis 1995.

    retour à la liste

  • Geneviève Deceuninck
    Geneviève Deceuninck

    Geneviève Deceuninck a suivi sa formation en médecine générale à l'Université Catholique de Louvain et est diplômée de l'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers, en Belgique. Après cinq années de pratique en médecine générale et tropicale elle a complété une maîtrise en épidémiologie à l'Université Laval. Depuis 1999, elle travaille comme professionnelle de recherche pour l'Équipe de recherche en vaccination. Elle s'intéresse surtout à l'épidémiologie des infections à méningocoques et à pneumocoques et aux programmes de lutte contre ces maladies. Elle a participé à l'élaboration et à l'analyse de plusieurs études évaluant l'impact des programmes de vaccination et l'efficacité des vaccins contre le méningocoque de sérogroupe C et le pneumocoque.

    retour à la liste

  • Lucie Deschênes
    Lucie Deschênes

    Lucie Deschênes a oeuvré plusieurs années comme assistante infirmière chef en médecine avec les adultes. Elle est maintenant infirmière à l'Unité de recherche en santé publique. Sa plus grande valorisation c'est de pouvoir échanger avec les gens qu'elle rencontre dans le cadre des programmes d'étude. Lucie aime son travail car elle se considère privilégiée de pouvoir contribuer à l'avancement de la science dans le domaine des maladies infectieuses.

    retour à la liste

  • Marie-Noël Gagné
    Marie-Noël Gagné

    Marie-Noël Gagné a terminé ses études collégiales en soins infirmiers en 2003 et complète présentement un baccalauréat en Sciences infirmières. Elle a travaillé avec les nouveau-nés et les enfants et depuis 2006, elle travaille pour l'équipe de recherche en vaccination.

    retour à la liste

  • Solange Jacques
    Solange Jacques

    Solange Jacques est infirmière diplômée de l'Université Laval. Elle possède une expérience variée en soins infirmiers qu'elle a acquise en travaillant dans les dispensaires dans la région du Nunavik. Elle a aussi travaillé au service Info-Santé. Elle est co-auteur des Protocoles infirmiers utilisés à Info-Santé. L'expertise qu'elle a développée dans ce domaine l'a conduite à dispenser de la formation sur la réponse téléphonique tant au niveau pan-canadien qu'international. Depuis 2002, elle travaille dans le domaine des maladies évitables par la vaccination à la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale et est infirmière coordonnatrice dans l'équipe de recherche en vaccination.

    retour à la liste

  • France Lavoie
    France Lavoie

    France Lavoie détient une formation en psychologie et pédagogie de l'Université Laval. Depuis 1990, elle est professionnelle de recherche pour l'Équipe de recherche en vaccination. Elle s'intéresse aux aspects psychosociaux reliés à la vaccination : communication, promotion de la vaccination, vulgarisation de données scientifiques. Elle a contribué à la réalisation de plusieurs enquêtes auprès de la population ou des professionnels de la santé afin de documenter les connaissances, attitudes et croyances en lien avec la vaccination.

    retour à la liste

  • Manale Ouakki
    Manale Ouakki

    Manale Ouakki détient un diplôme d'ingénieur en Statistique de l'Institut National de Statistique et d'Économie Appliquée du Maroc (INSEA) complété par un diplôme des études approfondies en Statistique (DEA) à l'Université Libre de Bruxelles. Depuis 2004, elle travaille comme statisticienne pour l'équipe de recherche en vaccination.

    retour à la liste

  • Françoise Plante
    Françoise Plante

    Faisant partie de l'équipe de l'unité de recherche en santé publique depuis août 2006, elle détient une attestation d'études collégiales en bureautique au Cégep de Ste-Foy ainsi qu'une formation en secrétariat médical. Elle a oeuvré dans le domaine dentaire pendant plus de 25 ans comme secrétaire-réceptionniste. Elle s'est aussi impliquée dans le domaine de la recherche en radio-oncologie à l'Hôtel-Dieu de Québec pendant cinq ans. Elle est vivement intéressée à intégrer de nouveaux apprentissages et à évoluer dans un environnement de travail des plus stimulants au sein de notre équipe en vaccination.

    retour à la liste

  • Marie-France Richard

    Marie-France Richard détient un diplôme d’études collégiales en sciences humaines ainsi qu'une attestation d’études collégiales en techniques bureautiques du Collège O'Sullivan de Québec depuis juin 2001.

    Elle a acquis de l'expérience de travail en secrétariat à différents endroits, dont le Syndicat professionnel des infirmières et infirmiers du Québec ainsi qu'à la Faculté des Sciences infirmières à l'Université Laval.

    Faisant maintenant partie de l'équipe de recherche en vaccination depuis janvier 2007 pour l'Institut national de santé publique du Québec, elle est très fière de pouvoir continuer sa carrière au sein de cet environnement enrichissant.

    retour à la liste

  • Josiane Rivard
    Josiane Rivard

    Josiane Rivard détient une formation technique en recherche, enquête et sondage du Collège Mérici. Diplômée en 2001, elle a eu la chance de faire ses deux stages en entreprise avec l'Équipe de recherche en vaccination. Ses principaux rôles dans l'équipe sont la conception de bases de données, la saisie et la gestion de données ainsi que l'apport d'un soutien technique dans toutes les étapes d'un projet de recherche. Par ailleurs, elle fournit du support informatique pour le logiciel Vaxin, logiciel de gestion et de surveillance de la vaccination, tant auprès des Directions régionales de santé publique qui l'utilisent que des utilisateurs en CLSC et en Communautés Autochtones.

    retour à la liste

  • Martine Six
    Martine Six

    Martine Six est agrégée en philologie germanique et a enseigné l'allemand, l'anglais et le néerlandais durant une vingtaine d'années, en Belgique. Arrivée au Québec en 1990, elle s'est spécialisée en révision et correction de livres et articles scientifiques, notamment en collaboration avec Santé Canada. Depuis 2002, elle est agente de recherche et a collaboré à divers projets de recherche, principalement à l'étude pancanadienne sur l'enrichissement de la chaîne alimentaire en acide folique.

    retour à la liste

Étudiants

Il n'y a pas d'étudiants pour le moment.

Participants

  • Étude hépatite B long terme

    Plus de 2000 écoliers de 4e année primaire ont été enrôlés dans cette étude qui a débuté en 1995-96 et qui se terminera en 2011. L'objectif principal est de documenter la durée de l'immunité donnée par les trois doses de vaccin. Les participants ont été recrutés à l'âge de 10 ans, ce sont maintenant de jeunes adultes qui auront 25 ans à la fin de l'étude.

    retour à la liste

  • Étude sur l'efficacité de deux doses de vaccin contre l'hépatite B

    Réalisée en 2000-01, cette étude visait à connaître les résultats obtenus après deux doses de vaccin et à les comparer avec ceux de sujets vaccinés avec le calendrier régulier à trois doses. Plus de 700 jeunes y ont participé.

    retour à la liste

  • Études sur le vaccin contre l'herpès

    Plusieurs études se sont déroulées en utilisant différents produits ou calendriers vaccinaux. Ces vaccins ne sont pas homologués, le but de ces études est de déterminer dans quelle situation les vaccins sont les plus efficaces. Environ 400 jeunes y ont participé, le plus souvent des filles dont l'âge variait entre 10 et 25 ans.

    retour à la liste

  • Études sur le vaccin contre les infections causées par les virus du Papillome Humain (VPH) responsables du cancer du col de l'utérus

    Un peu plus d'une centaine de jeunes femmes ont participé ou participent actuellement à l'une de ces études sur ce vaccin prometteur en prévention d'un cancer important.

    retour à la liste

  • Autres études cliniques

    Grâce à la collaboration de cliniques pédiatriques de la région de Québec, plusieurs études ont pu être réalisées auprès de nourrissons et de jeunes enfants. Des vaccins destinés aux personnes âgées ont été aussi étudiés par notre équipe de recherche. À la fin des études, les participants (ou leur parents) complètent un formulaire d'évaluation. Le degré de satisfaction est généralement très élevé et plusieurs personnes participent même à plus d'une étude. Nous profitons de cette opportunité pour remercier nos nombreux participants qui contribuent à l'avancement des connaissances et à la prévention de maladies importantes.

    retour à la liste

  • Enquêtes variées

    L'équipe de recherche en vaccination a réalisé de multiples enquêtes sur différents aspects de l'immunisation. Par exemple, il est important de documenter la couverture vaccinale de la population, ce qui signifie calculer le pourcentage d'individus vaccinés sur l'ensemble des personnes d'un groupe d'âge (en particulier les jeunes enfants). Ces enquêtes sont réalisées tous les 3 ou 4 ans, à l'échelle régionale ou dans l'ensemble du Québec. Les attitudes de la population ou des professionnels de la santé face à la vaccination sont aussi un élément important à documenter, spécialement lorsque de nouveaux vaccins sont en préparation. C'est ainsi que l'équipe de recherche en vaccination a réalisé une vaste enquête auprès des pédiatres, gynécologues, omnipraticiens et spécialistes de santé publique afin de connaître leur opinion sur les nouveaux vaccins contre les infections causées par le virus du Papillome Humain (VPH). D'autres enquêtes ont été réalisées, entre autres auprès des voyageurs ou des personnes ayant été en contact de patients atteints de méningite bactérienne. Merci à ces milliers de participants à nos enquêtes qui permettent une meilleure planification et organisation des services de vaccination.

    retour à la liste

© 2006-2008 Équipe de recherche en vaccination Tous droits réservés

Site web réalisé par Mireille Duval